Vache de race à viande ou mixte (lait et viande) destinée à la production de veaux élevés pour leur viande. L’adjectif « allaitante » fait référence au fait que les veaux demeurent généralement avec leur mère, qui les allaite. Les princi­pales races allaitantes en France sont la Charolaise, la Limousine et la Blonde d’Aquitaine, ainsi que d’autres races moins représentées comme la Rouge des plaines ou l’Aubrac. Elles sont environ 4 138 000 en France.

Vache élevée pour la production de lait destiné à la consommation humaine. Les vaches laitières donnent naissance à des veaux. Les femelles (génisses) sont généralement élevées pour permettre le renouvellement du troupeau. A la fin de leur carrière laitière, les vaches sont vendues pour leur viande.  Il y a 3 695 000 vaches laitières en France (chiffre 2014).

Le veau désigne le petit de la vache et plus précisément un petit mâle. Une femelle porte le nom de génisse.

Séparation du veau

Il existe 2 types de vaches : celles que l’on élève pour leur viande (appelées vaches allaitantes) et celles élevées pour produire du lait (les laitières). Ces vaches sont très différentes d’un point de vue génétique. Les vaches allaitantes produisent peu de lait (juste pour leur veau) alors que les vaches laitières en produisent davantage (20 litres/jour en moyenne). En élevage laitier, la séparation se fait généralement dans les 24 h après la naissance du veau.

  • Des études scientifiques montrent que les vaches et les veaux séparés plus tardivement (4 jours) réagissent plus fortement à la séparation.
  • Très souvent c’est l’éleveur qui donne le colostrum au veau, ce qui lui permet d’établir une relation de proximité avec sa future vache laitière (imprégnation). Le veau est pris en charge individuellement par l’éleveur. Il est d’abord logé dans un espace individuel, mais dans un bâtiment commun à tous les veaux puis il très rapidement logé en groupe.

La naissance du veau s’appelle mise-bas ou vêlage. La gestation de la vache dure 9 mois et 10 jours. Le plus souvent, elle vêle seule. L’éleveur reste cependant toujours vigilant, en particulier pour les génisses qui mettent bas pour la première fois. Il peut être amené à assister la vache en aidant le veau à sortir en douceur. En cas de problème, une césarienne réalisée par le vétérinaire peut être nécessaire.

Elle a une activité anti-infectieuse. Impliquée dans la vision, elle améliore notamment la vision nocturne. Nécessaire au bon état de la peau et des muqueuses, elle joue aussi un rôle dans la croissance et dans la prévention du vieillissement. On trouve de la vitamine A  dans les aliments d’origine animale. Les principales sources sont les foies d’animaux (organe de stockage), le beurre, les fromages et les œufs. Les aliments d’origine végétale (carottes, épinards…) apportent surtout du bêta-carotène, une provitamine A transformée en vitamine A dans l’organisme.

A noter : les vaches transforment le bêta-carotène de l’herbe en vitamine A, qui passe directement dans le lait. La couleur « crème » plus ou moins marquée du lait, de la crème et du beurre est due à la présence de cette vitamine.